TGS

Réseaux : le développement personnel peut rendre vos franchisés plus performants !

Le 17.09.2020 0 commentaires
Franchise, Réseau de Franchise, Performance, Développement personnel,

Des franchisés en burnout. Face à de nouvelles impasses, certaines têtes de réseau de franchise choisissent d’investir dans le développement personnel et le capital humain. À la clé : fidélisation et performance des franchisés.

Quand des franchisés performants quittent un réseau de franchise...

Excellents indicateurs de performance, implication au top. Pourtant, après seulement quatre ans, ce franchisé a jeté l’éponge. D’autres vont au bout de leur contrat de 5 ans, 6 ans ou 7 ans, puis rendent les clés. « C’est trop dur. Le management, l’interaction humaine côté client et salarié ». 75% des franchisés sont des cadres en reconversion. Ils apprennent en marchant le métier de chef d’entreprise. Ils ont été formés au savoir-faire, au coeur de métier du réseau de franchise, mais certains ont du mal à endosser la posture de chef d’entreprise. Ils font partie d’un réseau mais peuvent se sentir seuls face à leurs choix.

Les franchisés n’échappent pas à la dépression, au burnout. Même quand ils sont performants. Ce n’est pas le modèle économique qui est en cause, mais plutôt une surcharge mentale, émotionnelle, ou un manque d’équilibre entre la vie professionnelle et la vie personnelle.

À ma connaissance, tous les réseaux de franchise sont touchés par ce phénomène. En revanche, peu de franchiseurs sont formés pour accompagner ces chefs d’entreprise.

Les limites d’un modèle de franchise 100% duplicable

J’ai commencé à travailler dans la franchise en 1998. Depuis cette époque, nous travaillons sur les notions de savoir-faire, de modèle duplicable. En m’intéressant à d’autres sujets, tels que la transformation des organisations, le management et la relation humaine, j’ai pris conscience du manque de compréhension de l’humain par de nombreux professionnels de la franchise. J’en parle d’autant plus facilement que je faisais partie du lot.

Les indicateurs de performance actuels touchent au savoir-faire et au respect des normes. Et pas au savoir-être. Il en faut peu pour être pris au piège du modèle duplicable. Dans certains réseaux, on a pu assister à une robotisation et à une désincarnation inquiétantes. Alors, il est grand temps d’encourager la prise d’initiative, afin que le modèle ne se sclérose pas. Car un modèle fort, c’est un modèle en mouvement. Un modèle dans lequel l’identité propre des franchisés et des salariés est respectée. Certains réseaux ont ainsi fait le choix de miser sur le développement personnel, au service de la performance des franchisés.

Quand les réseaux de franchise responsables s’emparent du développement personnel

Il y a peu, lorsque des têtes de réseau nous parlaient de développement personnel, ils pouvaient y voir une opportunité de travailler leur marque employeur. « D’un point de vue marketing ça ferait bien d’ajouter un module de coaching des franchisés ». Et effectivement, ça produit son effet.Mais désormais, des franchiseurs nous demandent un accompagnement par un coach professionnel certifié lorsqu’un franchisé rencontre des difficultés dans son rôle de chef d’entreprise. Pour qu’il délègue, recrute, pour qu’il soit épanoui et performant. Le coaching professionnel est en passe de trouver une place de choix dans les réseaux de franchise.

Et c’est logique. Un franchisé, bien dans ses baskets, bien à sa place, inspire confiance ; son business marche fort. C’est bon pour l’image de marque du réseau. À l’inverse, celui qui n’est pas dans son assiette fait peur à tout le monde : clients, partenaires, et futurs franchisés potentiels.

Si le franchiseur ne s’empare pas du sujet du développement personnel des franchisés, personne ne le fera. Ces chefs d’entreprise s’épanouissent dans l’action, l’autonomie et la relation aux autres. Pour cela, ils ont aussi besoin de pouvoir s’appuyer sur les autres : coach professionnel certifié et bien évidemment les animateurs de réseau d’une nouvelle génération.

La nouvelle posture des animateurs de réseau en Franchise

J’entends parfois des franchisés dire à leur animateur de réseau « Pas la peine que tu viennes me voir, ça ne me sert à rien ». Certains en ont assez de voir leur performance constamment comparée à celle des autres. D’autres préféreraient un réel accompagnement humain plutôt que de s’entendre répéter les mêmes conseils.Bien qu’ils souffrent de la situation, de nombreux animateurs de réseau sont encore focalisés sur un appui technique concernant le savoir-faire du réseau. Or, ils sont désormais attendus par les franchisés sur des notions de bien-être et de développement personnel. L’enjeu est de faire grandir le franchisé humainement. Les conditions seront alors optimisées pour tendre vers une performance « écologique » et durable.

Il y a donc nécessité de développer de nouvelles compétences en développement personnel chez les animateurs. Et aller au-delà de la simple étiquette de « coach » dont peuvent se targuer ceux qui sont sur des fonctions support. On a formé à la posture de coach des animateurs de réseau qui avaient dans leur intitulé le titre de coach. Ils nous ont rapidement avoué que le coaching tel qu’ils l’avaient découvert n’avait rien à voir avec ce qu’ils pratiquaient.

« Dans la franchise, la RSE se limite souvent au recyclage du plastique. Il serait temps de s’intéresser au capital humain. »

Nous avons récemment accompagné une tête de réseau qui inscrit le capital humain au coeur de sa logique RSE (Responsabilité Sociétale des Entreprises). Ils nous disent « le capital humain est essentiel chez nous et nos franchisés. » Pour transformer leur parole en actes, nous avons co-construit un accompagnement sur mesure et des outils à destination des animateurs têtes de réseau. Puis, il a été décidé d’accompagner des franchisés par un coaching en développement personnel. Sur le terrain, des actions QVT (Qualité de Vie au Travail) sont proposées aux salariés des points de vente. Le but est de prendre soin de chacun de façon globale.

 


En 2019, Harmonie Mutuelle et TGS France ont co-créé l’association 1nspire. Cette nouvelle structure pilote un observatoire de la santé des dirigeants de TPE & PME. L’association propose notamment des ateliers prévention sur de nombreux thèmes à destination des chefs d’entreprise : burn-out, sommeil, nutrition, développement personnel, etc.

 

Articles similaires

réseau franchise
Le 27.03.2019
par  Emmanuelle BREMOND  - Consultant(e)

4 caractéristiques d'un réseau de franchise performant

Un réseau de fanchise où il fait bon vivre est un réseau apprenant qui capitalise sur l'aspect humain. Le réseau accompagne les franchisés dans leur projet d'entreprise en favorisant un enrichissement de leurs savoirs et de leurs savoir-être. Il s'agit donc d'un moyen puissant de créer de la valeur immatérielle.
recrutement-franchises
Le 15.05.2018
par  Pascale MERAND-PECOT  - Consultant(e)

Recrutement des franchisés : comment sélectionner le bon profil ?

Et si le recrutement de bons franchisés n’était finalement qu’une conséquence ? Notoriété de l’enseigne, satisfaction des clients, satisfaction des partenaires, excellence opérationnelle, ce sont les principaux attraits qui feront venir à vous les bons candidats. Les enjeux sont cruciaux pour l’image de l’enseigne et sa...
Contactez-nous